Yoga prénatal et bien-être Durant la session des cours de Yoga prénatal, je me fais un devoir d’offrir une mise au point au sujet de la responsabilité de la femme enceinte vis-à-vis son bien-être.En démontrant le lien entre «bien naître» et «bien-être» ou entre, un accouchement harmonieux et les besoins personnels.Fondamentalement, l’être humain porte en lui des besoins de base pour subsister et garder son équilibre tant au plan mental, physique que émotionnel.L’idée est de savoir comment faire pour détecter ces besoins dans le tourbillon de notre vie. Pas facile je l’admets. J’aimerais d’abord faire une distinction entre besoin et désir.Personnellement, je classe les besoins dans la catégorie essentielle et nécessaire pour vivre et fonctionner normalement.Les désirs par contre ne joueront pas le même rôle, ils ne combleront pas nécessairement ce que votre Être réclame. Ils proviennent plutôt d’une insatisfaction intérieure, jamais assouvie.Par exemple mon enfant a besoin de soulier mais il désire une marque en particulier qui coûte deux fois plus que le prix normal. En tant que parent je considère que je suis là pour voir à ses besoins. Si lui, il le veut, il peut toujours combler l’espace qui sépare les deux par ses propre moyen financier.Revenons au principe de base, qui est le lien entre les besoins de l’Être et l’accouchement.Principe élémentaire; si je ne prends pas soin de toute ma personne, si je ne donne pas à mon organisme se qu’il a besoin; le déroulement de la grossesse et l’accouchement en sera probablement influencé.En résumé si vous oublier de prendre soin de votre corps, de votre esprit et de votre cœur, il se peut que tout votre Être, oubli aussi de vous écouter lorsque vous lui demanderai de s’ouvrir à l’accouchement. La femme enceinte doit se responsabiliser face à sa santé et son accouchement. Dans votre quotidien vous êtes constamment dans des situations ou vous devez donner votre énergie. À ce sujet; voici une théorie que l’on connaît tous : Que je nomme «Le principe du vase.» Niveau d’énergie C’est un principe d’équilibre naturel entre donner et recevoir. C’est aussi un principe de non-violence envers soi et les autres que l’on appel en Yoga; «Ahimsa», une descinq grandes clés de vie, qui font partie des «Yama» (racine); règles de base à suivre pour une vie heureuse.Comme une balance qui penche soit du côté Donner etdu côtéRecevoir. Parfois la balance penche vers l’extérieur c'est-à-dire sortir de l’énergie, en s’occupant de tous et chaque un, travailler sans relâche, se rendre jusqu’au bout de nos forces. Remarquer, se que l’on refuse à soi on le refuse aussi à l’autre. Si vous ne vous permettez pas une pause ou du plaisir vous ne le permettrez pas non plus à votre partenaire. Si la situation peut continuer encore longtemps, jusqu’à ce que vous expérimentiez le seuil de tolérance de votre souffrance. La plupart du temps le corps obligera son occupant à s’arrêter par la douleur. Et comme le dit si bien Donna Eden dans sont livre, Médecine énergétique : « La douleur c’est la fermeté affectueuse de la nature.» Comme l’image du vase, à chaque fois que l’énergie sort du vase ou de votre corps, la réserve descend aussi. Ainsi de suite jusqu’à atteindre le fond.D’après vous qu’est-ce qui c’est passé? Où se trouve votre énergie? Quelle est votre réaction face aux besoins de votre organisme et de tout votre Être?Avez-vous observé se qui se produisait à l’intérieur de vous lorsque vous acceptiez de donner, même si vous vous sentiez fatigué, même si ça disait non en dedans de vous? Les symptômes peuvent aussi se manifester par de l’impatience, des maux de tête, des brûlements d’estomac, etc. Ce ne sont que de simples exemples de sensations que j’appel; les signaux d’alarmes. «La maladie est la plus écouté des médecins : à la bonté, au savoir on ne fait que promettre; on obéit à la souffrance.» Marcel ProustÀ la recherche du temps perdu Et vous jusqu’où pouvez-vous allez? Lorsque que votre énergie arrive au fond du vase, il se pourrait que la prochaine chose que vous donniez ressemblera à une bonne colère ou un déversement de larmes. C’est tout à fait normal. Comment prendre conscience des messages que mon corps m’envoie avant que les signaux d’alarmes ne se transforment en véritable souffrance.Comment peut on prendre soin de soi à travers toutes nos obligations, nos : «Il faut que...»Comment dire non sans avoir peur d’enlever quelque chose à quelqu’un. Je peux vous suggérer dans ce cas de répondre à la prochaine demande avec les mots : Peut-être…, je vais y pensé… au lieu de; Oui tout de suite. D’ailleurs si vous voulez équilibrer l’énergie en vous, vous devrez apprendre à recevoir. C'est-à-dire accepter de se donner autant de temps, de repos, de plaisir, etc. que vous en offrez. C’est remplir son vase d’énergie régulièrement. Avant que les signaux d’alarmes vous obligent à vous arrêter.Pour se faire, il est plus facile de choisir des moyens simples, comme se permettre de s’arrêter, de faire de la lecture qui aide à décrocher, qui ne demande pas d’effort de concentration ou d’analyse. Votre cerveau a besoin de vacance aussi. Cela peut-être aussi d’écouter des émissions relaxantes à la télévision, d’aller marcher pour le «plaisir» de marcher. C’est se permettre de perdre sont temps, à ne rien faire. D’être enceinte simplement, vous êtes quand même en pleine création de votre bébé. Prendre le temps de voir et de parler à ses amis (e). C’est Parfois aussi dire non à une invitation parce que l’on n’a pas le goût simplement ou bien s’offrir un cornet de crème glacé. En résumé utilisez des moyens simples, comme par exemple une petite séance de Yoga dans votre quotidien. Dans l’enseignement du Yoga plus précisément dans le Raja Yoga, il existe huit étapes ou principes universels. Ce sont des étapes à mettre en pratique pour faire le voyage intérieur ou pour se reconnecter à son essence, à sa vraie nature et à ses vrai besoins.J’aimerais vous en présenter quelques-uns. Pour vous aider à visualiser, il y a la métaphore de l’arbre qui reflète bien la philosophie du Yoga. Premièrement les racines, que l’on appel «Yama» en yoga et qui veut dire «Ce qui donne un sens à la vie», c’est la base, la décision, la volonté. Ensuite l’image du tronc pour la discipline et le bien-être personnelle est appelée «Niyama». Vient après les branches qui sont les postures ou «Asanas» comme attitude extérieure et intérieure du corps, reflet des limitations du physique et du mentale. Et enfin les feuilles, «Pranayama», sont représentées par la conscience du souffle ou le respiration consciente unie par l’énergie vitale qui anime toute chose dans l’univers Notez dans Raja yoga, le mot Raja veut dire royal, être roi, dans le sens «d’être maître de sa vie». Quelle satisfaction intérieure.Prendre le temps dans votre journée peu importe le moment le matin, le midi ou le soir de faire 12 respirations conscientes ou «Pranayama». Je dis que : L’inspire c’est recevoir et l’expire c’est donner.C’est pour cette raison que le yoga prénatal est tout indiqué pour le retour vers soi vers l’essentiel.Lorsque vous décidez de vous arrêter, vous prenez une direction, un sens; c’est le commencement, la racine (Yama) de toute choses. Comme toutes les femmes qui se présente au premier cours de yoga prénatal, elles ont utilisé leurs pouvoirs, leurs volontés pour faire une démarche peu importe si c’est pour elles ou pour leur bébés. Elles accepterons de s’asseoir, de prendre une pose; «as » dans le mot sanskrit «asana» veut dire «s’asseoir» et «posture» vient du mot «pose» qui est pause dans notre langage. C’est essentiel pour la prise de conscience de son état général. C’est arrêter le mouvement extérieur pour écouter le mouvement intérieur. Prendre contact avec la façon de percevoir le monde : l’instinct, l’affectif, l’intellect. «Quand nous entrons dans notre corps nous entrons dans nos émotions en même temps.» Enseignement du Raja Yoga.Malheureusement, je rencontre parfois des femmes qui me disent, ne pas être capable de faire se simple geste, alors comment l’écoute peut-être possible?Prendre le temps de respirer et de souffler n’est pas valorisé dans notre société, il n’y a aucune performance dans le Yoga. Il n’y a pas d’exploit à diriger la respiration vers la partie du corps qui a besoin d’être animée ou soulagée; sauf peut-être pour celle qui le fait. Je crois qu’il faut un certain courage pour se lancer dans l’aventure intérieure. J’ai pour vous également quelques petits trucs pour prendre soin de vous. J’ai trouvé plusieurs remèdes naturels durant ma carrière de maman, mon cheminement avec le yoga et la santé. Pour avoir vécu la même chose, Je comprends aussi les femmes enceintes qui ne veulent pas prendre de risque avec les médicaments conventionnels. Je vais vous présenter des plantes, de l’homéopathie et la technique de l’acupression (pression sur les points acupunctures).Pour des raisons d’espace la liste des plantes contre indiqué sera disponible sur mon site Internet www.yogaprenatal.qc.ca dans le menu sous la rubrique «consultation». Pour débuter, je vous suggère quelques plantes. Elles sont disponibles en tisane mais il existe toutefois les teintures mères, qui sont plus concentrées, alors quelques gouttes dans un vers d’eau remplaceront une tisane. Prenez note, à moins d’une maladie chronique, que les plantes, comme les médicaments conventionnels sont une aide temporaire. Ils vous soutiendront le temps que vous puissiez trouver la cause profonde.Effet bénéfique général pour la femmev Feuille de framboisier en tisane ou en teinture mère : C’est la plante pour la femme. Elle agit sur les organes féminins. Tonifie l’utérus (rend les contractions efficace). Elle est nutritive. maximum deux par jour. Elle régularise un cycle menstruel.Contractionv Pin bina (souvent en mélange avec la tisane de feuilles de framboisier): Calme les contractions.Énergiev Ortie: Riche en magnésium et en fer. Elle donne de l’énergie tout en régularisant la glycémie et en diminuant les effets néfastes du stress continu. L’ortie est une bonne alliée pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Elle est une plante majeure.v Floradix : Fer végétale qui n’affecte pas l’élimination des intestins (constipation)Calmantev Mélisse : Elle aide à se centrer sur l’essentiel et faire la part des choses, à voir plus claire l’aspect d’une situation. Apporte du relâchement et du détachement pour les émotifs. Ses effets sont positifs, immédiats et spectaculaires. (J’en ai dans mon jardin, facile et vivace)v Cataire: Elle aide à décrocher. Calme le système nerveux qui repasse constamment les mêmes idées sans s’arrêter, vous empêchant de vous endormir. Excellente pour les enfants et les bébés (insomnie, cauchemars, coliques) Elle est relaxante et calmante. Par contre la cataire stimule certaine personne.Nauséev Mélisse : Les qualités sédatives de la plante sont connues depuis longtemps ainsi que son action sur les nausées des femmes enceintes.v Gingembre : Quelque morceaux dans de l’eau chaude.Attention le gingembre stimule aussi, il peut vous empêcher de dormir.v Point d’acupression 6 MC: A trois doigts du pli du poignet entre les deux tendons. Stimuler en massant plusieurs fois par jour ou mettre un aimant de magnétothérapie (en pharmacie ou chez un acupuncteur) notez bien que l’acupuncture est souvent efficace pour les maux de cœur.v Homéopathie, Sepia 5CH : Nausées, vomissements surtout le matin. Trouble hépatique (foie), 1 à 3 granules au besoin jusqu’à 6 fois par jour. Cessez dès que les symptômes disparaissent.Reflux gastriquev Graine de fenouil : Mâchée ou infusée, le fenouil augmente aussi la production de lait pour l’allaitement.v Acupression : A mi-chemin entre la pointe du sternum et le nombril, masser en expirant et relâcher inspirant. Douleurv Homéopathie, Arnica: En crème pour application local ou par voix orale en granules 5 à 9CH. Pour les contusions, coup et courbatures. Notez qu’il existe différente marques et mélanges comme : Traumeel (compagnie Heel), Arnica gel (Boiron), Rescue (Fleur de Bach), R30 pommade universelle (Dr. Reckeweg) et Arnica (Homeocan, compagnie Québécoise) Hémorroïde et point de suture (épisiotomie)v Tucks (en pharmacie): Compresses d’Hamamélis v Onguent de plantain : Herboriste Josée Fortin Professeur de Yoga pré et postnatal Membre de la Fédération francophone de Yoga Références :

  1. Padma Yoga, Osez la vie! Raja Yoga; Locana Sansregret et Patrick Vesin. Septembre 2008.
  2. Trousse verte pour les petits maux courants; Sylviane-MĂ©lusine Guye, Herboriste. Tel. : 450-979-8483
  3. La grossesse au naturelle; Édition Hachette, Zita West, Sage-femme, Acupuncteur.

Les herbes de Provence